Utopia

L'amour des livres
 
AccueilPortail__FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFF.netCPAF

Partagez | 
 

 My summer of love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
allis
Utopien
Utopien
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 28
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: My summer of love   Jeu 2 Avr - 16:22

Comme je n'ai pas vu de règles pour cette section, je vais improviser...

Je voulais vous présenter un de mes films coup de cœur que je revoie sans cesse, sans perdre le moindre intérêt. J'ai nommé My summer of love de Pawel Pavlikovsky avec Natalie Press, Emily Blunt et Paddy Considine adaptation libre du roman de Helen Cross intitulé My summer of love.


Mona, 16 ans, vit seule avec son frère aîné Phil dans un village du Yorkshire. Entre ses aventures sans lendemain et ce frère en pleine crise mystique, elle s’ennuie ferme. Les choses changent le jour où elle rencontre Tamsin, jolie jeune fille de bonne famille, un peu sombre et rebelle. Tamsin fascine aussitôt Mona qui, troublée, entrevoit immédiatement de nouvelles perspectives d’avenir.
résumé commeaucinema.com

Bande d'annonce
Désolée elle est toute en vo mais je ne supporte pas la française qui rend beaucoup moins bien l'esprit du film...

  • Ce film est une pure merveille et comme cela est souvent le cas il est passé inaperçu en France lors de sa sortie par manque de matraquage publicitaire dirais-je. Et pourtant c'est une vrai perle.

    C'est un film plutôt sobre et intemporelle dans la réalisation, on ne trouve aucun repère pour nous accrocher à une époque. On le place bien sûr vers notre époque et pourtant ça pourrait se passer n'importe quand.
    On est dès le départ entrainé dans l'histoire. On entre dedans pour n'en sortir qu'à la fin bel et bien forcé par un écran blanc et le retour obligé à notre vie. Mais le film laisse souvent une drôle d'impression.

    Le film nous berce dans un d'univers lumineux (normal c'est l'été) où Mona et Tamsin vivent une passion amoureuse, sorte de bouchée d'air pour échapper à la réalité du monde que l'on retrouve avec le frère de Mona, Phil, qui est tombé dans la foi et veut "purifier" la vallée du mal, où bien la solitude de Tamsin face à une riche famille toujours absente. On se sent bien, on accroche à l'histoire où tout semble se passer pour le mieux, les deux jeunes filles retrouvent des repères et reprennent goût à la vie.
    Spoiler:
     



    Ayant acheté le dvd j'ai pu également voir quelques scènes coupées au montage. J'avoue que je suis très contente qu'ils aient coupés ces scènes car sinon le personnage de Tamsin aurait pris une autre dimension pour le spectateur et aurait changé beaucoup trop de chose. On ne l'aurait plus perçu de la même manière, on aurait peut-être compris plus tôt qui elle est, on aurait plus envisagé les choses de la même manière lorsque l'on arrive à la fin.

    On peut noter que ce film a aidé à lancer la carrière d'Emily Blunt. Elle reste encore peu connue mais elle tourne de plus en plus avec des acteurs très connus et ça c'est bien. Elle commence à sortir de l'anonymat...
    Il y a aussi deux autres fabuleux acteurs anglais : Natalie Press qui reste encore très inconnue. Je devrais bientôt regarder Read Road d'Andrea Arnold avec Kate Dickie, Tony Curran, Martin Compston et Natalie Press. Et Paddy Considine qui a tourné des tonnes de film que je devrais bientôt voir aussi. Pas tous mais quelques uns.


  • Quelques phrases de différents journaux, magazines sur le film :
    " Cette chronique d'un amour de vacances trouble par son spleen impressionniste presque morbide"
    S.L (article entier disponible dans Première n°340, page 52.)

    " Dans My Summer of Love, on sent que tout est vrai, la guerre des filles comme celle de religion."
    Antoine de BAECQUE (article entier disponible sur le site de Libération)

    " My Summer of Love touche quelque chose qui concerne précisément le passage de la fiction adolescente à la réalité de l'âge adulte."
    Mandelbaum Jacques (article entier disponible sur le site du Monde)

    " L'art de Pawel Pawlikowski, qui signe également le scénario, c'est de poser un à un les jalons d'une apparente nouvelle donne - amoureuse pour les deux filles, spirituelle pour le frère- avant de mettre à nu les hypocrisies et les mensonges sur lesquels elle repose. "
    Loiseau Jean-Claude (article entier disponible sur le site de Télérama)



  • Et pour finir une petite comparaison avec le livre :
    J'ai découvert le livre grâce au film, j'ai d'ailleurs mis un temps fou à trouver le livre étant donné qu'il n'a jamais été publié en France.
    Je le savais dés le départ, le film est une adaptation très libre du livre et on le remarque dès la lecture des première pages.
    L'univers familiale de Mona est très présent dans le livre mais surtout il y a un contexte historique et social beaucoup plus fort dans le roman. L'intemporalité n'est plus du tout présente, bien au contraire. Mais l'essence du film, l'atmosphère du film se retrouve dans le livre. Je sais que je devrais tourner la phrase dans l'autre sens mais ayant vu le film en premier, celui-ci était ma référence.
    Spoiler:
     
    Je pourrais continuer à discuter sur le livre et le film mais le mieux serait que vous regardiez le film e lisiez le livre (ou dans l'autre sens).
    Le film est certes très différent, beaucoup plus épuré que le livre mais la relation centrale de Mona et Tamsin y est toujours présente, resserrée dans un huis-clos passionnant et intoxicant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audiofic.forum-actif.net/forum.htm
 
My summer of love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hello, I'm Summer. I love littles boys... in my bed. 8)
» kari ; i love you too new york city.
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» Tainted love.
» MADEMOISELLE ADAMS ◮ Yeah, Yeah ! This Is Love. (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utopia :: Adaptations :: Cinématographiques-
Sauter vers: