Utopia

L'amour des livres
 
AccueilPortail__FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFF.netCPAF

Partagez | 
 

 Auteurs de allis

Aller en bas 
AuteurMessage
allis
Utopien
Utopien
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 28
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Auteurs de allis   Lun 27 Avr - 15:44



Citation :
Sarah Waters est un écrivain britannique, née à Neyland, dans le comté de Pembroke (Pays de Galles) en 1966. Elle vit actuellement à Londres.

Après des études à l'université du Kent et une thèse en Littérature anglaise, elle a été libraire puis enseignante. Son premier roman, Tipping the Velvet (Caresser le velours) est paru en 1998 et a pour sujet le lesbianisme à l'époque victorienne (le velours étant l'un des noms du sexe féminin dans l'argot de l'époque). L'ouvrage a été adapté pour la chaîne de télévision BBC Two par Andrew Davies sous la forme d'un film en trois parties.

Son second roman Affinity (Affinités) est paru en 1999 et a obtenu le prix Stonewall Book ; l'action se déroule dans une prison de femmes à Londres à l'époque Victorienne et reprend les thèmes chers à Waters (amour, trahison, corruption, machiavélisme et suspense) en y intégrant une touche de spiritisme. Ce roman a été adapté par la chaine de télévision ITV et diffusé en Grande Bretagne au printemps 2008. L'ouvrage a une nouvelle fois été adapté par Andrew Davies.

Son troisième roman, Fingersmith (Du bout des doigts) lui a apporté la consécration. L'histoire est basée sur des thèmes du roman populaire (complot, enlèvement d'enfants, monde des voleurs comme dans Oliver Twist) associés aux amours lesbiennes. BBC One l'a adapté en 2005, avec les actrices Elaine Cassidy, Sally Hawkins et Imelda Staunton.

Sarah Waters a été élue « auteur de l’année » par le Sunday Times en 2003, elle a reçu le prix des Libraires et le British Book Awards (Auteur de l'année 2002).

Dans The Night Watch (Ronde de nuit), ouvrage paru en anglais en 2006, les personnages partagent secrets et scandales dans le Londres des années 1940.

Son prochain roman The Little Stranger va paraître le 6 juin 2009 au Royaume-Uni. Roman dans lequel il n'y aura aucune relation homosexuelle.
biographie de wikipedia.org


J'ai découvert Sarah Waters complétement par hasard. Je me baladais dans les sites de la BBC à la recherche de téléfilm anglais à regarder quand je suis tombée sur la page de Du bout des doigts. L'intrigue m'a intéressé et je me suis mise à la recherche du film pour le regarder. En regardant le film j'ai découvert que c'était basé sur un roman de Sarah Waters et après le film je me suis mise à me renseigner sur l'auteur.

Je n'ai pas été déçue du tout. J'ai dévoré ces quatre romans en un rien de temps.
Les trois premiers m'ont aspiré d'un coup par leurs intrigues aux rebondissements inattendus. Mais le roman qui m'a vraiment redu accro à Sarah Waters est son quatrième, Ronde de nuit.

J'aime beaucoup les "risques" qu'elle sait prendre et sa capacité à se renouveler. Dans ses trois premiers romans tout se passe à l'époque victorienne, la narration se fait à la première personne et l'intrigue prime sur le reste. Dans son quatrième roman, elle est passé à une narration à la troisième personne et à une étude de personnage plus qu'à une réelle intrigue. En fait il n'y a même pas d'intrigue. Cette nouvelle façon d'écrire a été pour elle quelque chose de difficile d'après des interviews. Elle a eu du mal à bien s'organiser comme dans ses romans précédents ou il lui suffisait de suivre l'intrigue. Là il n'y en avait pas et elle ne pouvait que suivre les personnages.

Dans les interviews que j'ai pu voir, lire d'elle j'ai découvert sa façon d'envisager l'écriture et j'avoue que j'aime énormément sa manière de penser le métier d'écrivain. Chez elle cela se fait à temps complet. Elle écrit un nombre de pages par jour obligatoire, elle reste à son bureau comme si elle avait un travail plus "normal". C'est réellement un métier et pas une écriture sous des élans d'inspirations ou un second métier à part d'une autre activité professionnelle. Tout est bien pensé, travaillé, re travaillé encore et encore Smile

J'ai vraiment hâte d'être en juin pour pouvoir commander son nouveau roman et découvrir où elle va nous entraîner puisqu'il a l'air lui aussi bien différent de ses précédents romans puisque cela va être une histoire de fantômes ! Elle reste dans les années 40 mais part de Londres pour installer l'intrigue dans la campagne Warwickshire, dans un vieux manoir hanté par une façon de vivre périssant et peut-être aussi quelque chose de plus sinistre.

Je ne peux que vous encourager à découvrir ses romans et sa façon de vous engloutir dans ses romans en quelques pages à peine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audiofic.forum-actif.net/forum.htm
Pancake
Ptit Nouveau
Ptit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 29
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Auteurs de allis   Lun 27 Avr - 15:55

Merci de l'avoir présentée car je ne connaissais pas du tout! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allis
Utopien
Utopien
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 28
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Auteurs de allis   Mar 28 Avr - 13:41

De rien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audiofic.forum-actif.net/forum.htm
allis
Utopien
Utopien
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 28
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Auteurs de allis   Jeu 9 Juil - 15:44



Citation :
Ray Bradbury est né à Waukegan (Illinois, É.-U.) d'une mère immigrante suédoise et d'un père technicien de ligne à haute tension; son grand père et son arrière grand père paternel étaient éditeurs de journaux. Bradbury lut et écrivit durant toute sa jeunesse, passant beaucoup de temps à la bibliothèque de Waukegan. Ses nouvelles Dandelion Wine (le vin de l'été), Something wicked this way comes (La foire des ténèbres) et Farewell Summer dépeignent d'ailleurs cette ville de Waukegan comme "la Ville Verte" et sont en partie auto-biographiques. Il attribue son habitude d'écrire quotidiennement au jour où en 1932 un amuseur de foire, Mr.Electro, l'a touché avec une lame électrifiée, faisant se dresser ses cheveux sur la tête, en criant "Vis pour toujours !". La famille Bradbury a vécu à Tucson en Arizona en 1926-27 et 1932-33, mais comme le père continuait son travail, ils retournèrent à Waukegan et s'installèrent finalement à Los Angeles en 1934. Ray avait alors treize ans.

Ray Bradbury obtint son diplôme au lycée de Los Angeles en 1938 mais choisit de ne pas aller à l'université. Au lieu de cela, il vendit des journaux au coin de South Norton Avenue et Olympic Boulevard. Il continua cependant à se cultiver à la bibliothèque locale et, influencé par les héros de science-fiction tel que Flash Gordon et Buck Rogers, il commença à écrire des nouvelles de science-fiction. Ces dernières furent publiées dans des fanzines dès 1938. Sa première publication rémunérée - il gagna 15$ - fut pour le pulp magazine Super Science Stories en 1941, sur la recommandation de Robert A. Heinlein, rencontré à la Société de Science Fantasy de Los Angeles (LASF). Il devint écrivain à temps plein à la fin de l'année 1942. Son premier livre, Dark Carnival, une collection de courts récits, fut publié en 1947 par Arkham House. Il s'est marié en 1947 avec Marguerite McClure (1922–2003) ; le couple aura quatre filles.

Développant des thèmes volontiers anti-scientifiques, Bradbury s'est attiré les éloges d'une critique et d'un public non spécialisés, sensibles à ses visions nostalgiques et à sa prose accessible. Ray Bradbury a beaucoup écrit sur la survie spirituelle de l'humanité s'opposant au matérialisme de la société. Bien qu'il ait souvent été présenté comme un écrivain de science-fiction, Bradbury lui même ne s'est jamais enfermé dans un type de narration :

« Avant tout, je n'écris pas de science-fiction. J'ai écrit seulement un livre de science-fiction et c'est Fahrenheit 451, basé sur la réalité. La science-fiction est une description de la réalité. Le Fantastique est une description de l'irréel. Donc les Chroniques martiennes ne sont pas de la science-fiction, c'est du fantastique. »

Star internationale, il a même une plaque sur Hollywood Boulevard.
biographie de wikipedia.org


J'avoue ne pas avoir lu grand chose de son œuvre puisque en tout et pour tout je n'ai lu que Farenheit 451 et La solitude est un cercueil de verre mais j'adore cet auteur et Farenheit 451 restera à jamais parmi mes livres favoris. Ce livre est tellement proche de la réalité actuelle et pourtant il a été écrit depuis un petit moment que ça en fait presque peur parfois et surtout ça fait réfléchir.

Mais pour en revenir à l'auteur lui-même... J'adore son style d'écriture, c'est fluide et poétique. Il n'a aucun problème a instaurer une ambiance et à y plonger le lecteur. Celui-ci entre dans le livre, dans l'ambiance que Ray Bradbury instaure par les mots et ne revient que difficilement à la réalité devant quitter l'univers dans lesquels il était plongé lors de sa lecture. J'ai trouvé cela particulièrement frappant dans La solitude est un cercueil de verre où il nous entraîne dans une ambiance de film noir, de vieux film policier. Je n'ai pas pu lâcher le livre du début à la fin quasiment.

Je ne peux que vous conseiller de lire des œuvres de Ray Bradbury et particulièrement Farenheit 451. Je l'ai fait lire à presque tout le monde dans mon entourage et seulement une personne n'a pas littéralement adoré le livre (sur le lot ça ne fait pas beaucoup Razz).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audiofic.forum-actif.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auteurs de allis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auteurs de allis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xplode
» "Frozen Cortex" par les créateurs de Frozen Synapse
» SOS Droits d'auteurs
» Droits d'auteurs et Copyright à lire absolument par tous
» La musique et les droits d'auteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utopia :: Littérature :: Auteur(s)-
Sauter vers: